Pour rendre la lecture d’un livre d’Histoire plus vivante, plus dynamique

Toutes vos propositions autour du livre d’Histoire pour permettre à un éditeur comme Belin de convaincre le plus de lecteurs possibles : nouveaux formats ? abonnements ? nouvelles sources de diffusion des livres ? etc Toutes vos propositions sont les bienvenues !

125 Commentaires

  1. Maud C

    Je verrai bien un livre accompagné d’un cd

    Réponse
    • Maud C

      Ou une vidéo

      Réponse
      • Maud C

        Cela permettrait à certains passages du livre d’y introduire un lien vers une vidéo montrant des lieux où un historien qui expliquerai ces recherches

        Réponse
        • Leslie S

          La vidéo est une très bonne idée !

          Réponse
          • Leslie S

            Par exemple pour un ouvrage sur la seconde guerre mondiale, un cd avec des vidéos serait très pertinent. Ou encore pour compléter un ouvrage d’archéologie avec une vidéo des fouilles,….

            Réponse
        • Irene C

          J’aime l’idée de compléter par un livre par une vidéo (CD ou lien interactif)

          Réponse
      • Christophe F

        très bonne idée c’est interactif

        Réponse
      • Herve P

        Ou d’un lien gratuit vers une émission de France culture

        Réponse
    • Beatrice N

      Un système d’abonnement numérique avec des liens interactifs.
      Une plate forme de Streaming(avec options payantes)

      Réponse
      • Christophe F

        Un line numérique avec un QR code pour approfondir en 3 D les notions abordées dans le livre d’histoire

        Réponse
        • Raouf M

          Je suis plutôt d’accord avec l’idée d’un livre accompagné de ressources numériques en ligne (extraits de discours, cartes, graphiques interactifs…) car le CD est en voie d’obsolescence… Aujourd’hui, quand on possède une tablette ou un petit ordi portable, il n’y a pas de lecteur CD…

          Réponse
          • Raouf M

            Sinon, j’ai entendu parler des livres avec « réalité augmentée » : on regarde la page d’un livre contenant une image ou un escène par le prisme de son téléphone portable ou de sa tablette et celle-ci s’anime : on peut voir l’adoubement d’un chevalier, l’assaut contre un château fort ou les flux sur une carte… Cela se développe pas mal dans la littérature pour ados mais je pense que ça pourrait également rencontrer un succès chez un public plus large car certaines scènes peuvent être bluffantes !
            C’est à la fois ludique, appétant et pédagogique !

            Réponse
            • Raouf M

              Et l’impression de 3D est vraiment chouette dans cette « réalité augmentée ».

              Réponse
            • Bruno L

              Idée vraiment très bonne de pouvoir accéder à une image ou vidéo d’animation en3d par exemple
              Cela permettrait de compléter un écrit par une petite scène explicative en noir et blanc s’il s’agit d’une scène de guerre ou en couleur pour des scènes en château.
              Le lecteur pourrait de cette façon être plus acteur aussi de cet histoire.
              Pour moi c’est très important quand je lis par exemple une scène de guerre d’avions par exemple de me projeter dans la scène, pour l’instant je le fais en me plongeant dans une lecture mais si je peux être aider par une vidéo c’est vraiment mieux !!

              Réponse
    • Herve P

      N ayant pas de lecteur cd, le format MP3 est préférable

      Réponse
    • Beatrice N

      Des vidéos de type « Le Dessous des Cartes »

      Réponse
      • Florian R

        Oui avec une analyse plus orientée géopolytique

        Réponse
    • Aude F

      Ou pour ne pas s’encombrer d’un lecteur CD DVD un lien internet qui permettait d’ouvrir une application en lien avec le livre où il y aurait une riche iconographie , illustrations et documents d’époque .

      Par ailleurs , tout comme il existe des bandes dessinées pourquoi ne pas proposer sous forme de pop up comme les cartes postales 3D très tendance actuellement par exemple qui reprendrait en relief la situation des armées sur le champ de bataille , la ceremonie d’investiture d ‘un roi

      Réponse
    • Stephane S

      Vidéo complémentaire,excellente idée

      Réponse
  2. Leslie S

    Un système d’abonnement est une idée intéressante. Cela permettrait d’acquérir des livres à des tarifs avantageux, ces derniers étant souvent trop chers. Il serait intéressant de proposer divers thèmes d’histoire.

    Réponse
  3. Noelle B

    Le visuel de couverture est important.
    Le format compte aussi, car c’est le type de livre qu’on aime emporter pour les vacances, quand on a du temps devant soi.

    Réponse
  4. Noelle B

    Il pourrait aussi y avoir des livres de l’histoire d’un pays qui seraient destinés au grand public et qui seraient vendus avec les guides de voyage…

    Réponse
    • Irene C

      Je partage l’idée du complément au guide de voyage.

      Réponse
      • Herve P

        Intéressant

        Réponse
    • Stephane S

      Très bonne idée,surtout pour mieux connaître un pays où l’on a passé d’excellentes vacances sans pour autant avoir fait de nbses vivites culturelles

      Réponse
  5. David R

    Effectivement un cd ou du moins un exemple interactif, Personnellement, j’aimerais bien voir une oeuvre se déplacer dessus zoomer.. guetter les détails

    Réponse
    • Herve P

      Une idée: j achete un livre d histoire Belin on m offre un documentaire de l ina, avec des conseils pour le choisir en lien.

      Réponse
      • Aude F

        très bonne suggestion un lien INA ce serait très interactif

        Réponse
  6. Frederic M

    Bonjour à tous, pour rendre un ouvrage attractif, il faut qu’il y ait une trame lisible, des illustrations, des cartes et de la petite histoire qui peut être humoristique et se retenir plus facilement

    Réponse
    • Herve P

      J’aime également les cartes car pas d histoire sans géographie

      Réponse
      • Bruno L

        Je suis aussi pour les cartes surtout Pour une expliquer une bataille au moyen âge, sous l’empire ou les guerres récentes, cela permet de vraiment visualiser la tactique, lesmoyens,… Utilisés à cet époque et ainsi de mieux comprendre les techniques de guerres.
        Si en plus la carte est animé par de la musique d’époque ou des anecdotes de l’époque que l’on pourrait entendre ( c’est très courant dans les livres sonores pour enfants !!)
        Ça rendrait aussi l’histoire plus proche et plus facile à comprendre.

        Réponse
    • Stephane S

      Oui Frédéric,vs avez raison,les anecdotes sont sources d’attrait et facilitent bien souvent l’appréhension des évènements

      Réponse
  7. Frederic M

    Une histoire de la mode au cours des âges serait intéressante:
    l’illustration pour attiré l’œil,
    le contexte pour expliquer tant la politique, que les techniques de confections,
    Des cartes pour expliquer l’origine des tissus (exemple route de la soie) et la petite histoire qui fait que dans certains pays la soie servait de référence au paiement des impôts et taxes.

    Réponse
  8. Frederic M

    Si on instaure des cd et vidéos, cela existe aussi déjà avec certaines encyclopédies. Si un abonnement sur un site peut être proposé il doit l’être en ligne et avec le livre, ce dernier pourrait inciter à la recherche un peu plus précise sur un site

    Réponse
  9. Frederic M

    Ce qui est une bonne idée d’illustration en mouvement, ce sont des cartes interactives, où est monté la propagation d’idées, ou des peuples, de cultures… au cours des époques (utilisation d’un flash code pour smartphone). Par exemple, le développement de l’Islam au cours du septième et huitième siècle;

    Réponse
  10. Frederic M

    Pour ceux qui sont joueurs, les ouvrages pourraient proposer d’aller plus loin avec des jeux ludiques dont le code d’accès serait donner par l’ouvrage.

    Réponse
    • Aude F

      Ou une enquête proposée dès le départ en lien avec le titre et tout au long des chapitres on y trouverait des indices dissémines pour garder l’intérêt de la lecture

      Réponse
    • Aude F

      Presenter une période historique sous forme d’énigme a résoudre à la Cluedo , un genre d’escape qui inviterait la lecture a plusieurs ou seul .

      Réponse
  11. Frederic M

    Lorsqu’un livre est écrit sur l’histoire qui fait intervenir un certain nombre de personnage, il est bon d’avoir un rappel au début de l’ouvrage sur l’identité des personnages avec un très rapide résumé. J’ai vu cela dans un ouvrage sur Thomas Cromwell, ceci aide beaucoup à la lecture du livre.

    Réponse
    • Stephane S

      Oui,pour la guerre de 100 ans par exemple,les liens familiaux entre les adversaires sont si nbx qu’on peut en perdre parfois son latin 😉

      Réponse
  12. Frederic M

    un résumé plus étendu de la vie des personnages pourrait être ensuite disponible via un lien internet qui pourrait susciter la curiosité du lecteur sur des ouvrages complémentaires que le site proposerait.

    Réponse
  13. Christophe F

    Il pourrait y avoir d’avoir tout simplement une bibliographie cinématographique en liaison avec le livre d’histoire et pourquoi pas un partenariat avec un fournisseur de VOD

    Réponse
    • Herve P

      Cela fait écho à l univers dans lequel nous fait vivre l histoire.

      Réponse
  14. Christophe F

    la vidéo ou le numérique peuvent être un moyen de rendre vivant et ludique un livre d’histoire …mais le cd ou le dvd avec de la video uniquement car très peu d’ordinateurs possèdent un lecteur de cd ou dvd de nos jours

    Réponse
    • Alban B

      Peut-être que développer un site lié à une collection en particulier serait plus attirant alors. Cela éviterait le problème technique du CD, et aussi permettrait de ne pas encombrer le lecteur, en restant dans sa pratique quotidienne de l’ordinateur, à savoir le parcours de sites internet, et non plus l’utilisation d’outils externes.

      Réponse
    • Stephane S

      Remarque judicieuse!

      Réponse
  15. Alban B

    En prenant l’exemple encyclopédique à la Denis Diderot, un système « d’entrées » qui relieraient différentes thématiques ou motifs permettrait de faire le lien entre plusieurs espaces d’un ouvrage, ou même, en poussant l’entreprise plus loin, entre des ouvrages d’une même collection. Par exemple: la reprise de tel ou tel dirigeant politique d’un évènement politique ancien, d’une symbolique qui peut en découler, afin d’asseoir sa légitimité. C’est assez répandu géographiquement et historiquement parlant, pour peut-être s’y pencher, et cela permettrait d’une part de consolider dans la mémoire du lecteur certains faits, mais aussi d’élargir le champ de connaissance à d’autres périodes historiques.

    Ce système d’entrées pourraient aussi légèrement cartographier les oeuvres plastiques présentes dans les ouvrages. Sans vulgariser le travail iconographique des historiens d’art, cela permettrait à nouveau de renvoyer à d’autres ouvrages, et de ne pas laisser trainer parfois un peu trop au hasard des oeuvres d’art trop souvent citées, avec la plupart du temps un manque cruel de contextualisation. Ce serait notamment nécessaire pour la peinture d’histoire.

    Pour donner un exemple qui relieraient quelque peu ces deux points rapidement développés, prenez un portrait de Napoléon Bonaparte en empereur par Ingres, ou l’atelier de Girodet (qui en a produit 27). Récupération d’un statut politique, d’une tradition souverainiste, et d’un passif artistique ancien et sévèrement théorisé.

    Réponse
  16. Alban B

    Les ouvrages d’histoire pourraient aussi, notamment sur des sujets qui sont victimes de mode, pour être un peu abandonnés, puis retrouvés etc., prendre plus en compte ce qui a été écrit par le passé, et considérer les ouvrages passés sur ces sujets. L’historiographie, même légère, permet un outillage critique fondamental qu’il peut être bon de présenter, même à de jeunes lecteurs.

    Réponse
  17. Leslie S

    Il serait également intéressant de proposer en complément d’un ouvrage portant sur un site historique, un musée,…, une visite interactive du lieu.

    Réponse
    • Christophe F

      effectivement une partie bibliographie permettant de compléter sa curiosité :
      – un livre sur les philosophes des lumières pourrait par exemple indiquer la brasserie  » le procop » à st germain lieu de rencontres et de discussions des intellectuels de la capitale
      – les films, les musiques, les arts ainsi que les lieux se rapportant au livre d’histoire et son contexte (Comment ? Pourquoi?)

      Réponse
      • Bruno L

        Je trouve cette idée très intéressante car j’aime que l’histoire ancienne est un lien avec le présent.
        Quand je lis un livre d’histoire à l’époque des châteaux par exemple, je pense aux visites de château ( Versailles, la Loire,..) et j’essaie de me projeter dans le château qui est raconté.
        Si je lis une histoire plus générale datant des rois, eh bien, si à un moment du récit j’ai un lien avec l’écurie du château de Versailles par exemple je me ressens davantage concerné car j’ai pu la visiter. Ça pourrait être un simple lien internet interactif placée sur un petit écran de visualisation à l’intérieur du livre et il pourrait y avoir plusieurs liens visualisable sue cet écran.

        Ça animerait aussi la lecture mais il ne faudrait que l’écran remplace les écrits. Je suis pour quelques liens qui aident à mieux suivre une histoire et qui soient rapide ( quelques secondes) à visualiser

        Réponse
    • Herve P

      Une forme de package accompagnant une visite ou un voyage

      Réponse
    • Stephane S

      Exact,excellente idée car on ne peut pas tjrs se déplacer,ce serait vrmt très bien!

      Réponse
  18. Fabienne D

    Le format BD pourrait être attractif.
    Le livre inachevé aussi qui permettrait au lecteur de poursuivre son apprentissage, de compléter ses connaissances par ses propres recherches.

    Réponse
    • Maud C

      Personnellement je suis pas pour un livre inachevé j’en vois pas l’intérêt.

      Réponse
      • Leslie S

        J’ai également du mal à voir l’intérêt d’un livre inachevé.

        Réponse
        • Stephane S

          Oui,disons plutôt des ouvrages de vulgarisation ds un 1er temps pour donner ensuite l’envie d’approfondir avec des livres plus « poussés »

          Réponse
    • Herve P

      Un livre inachevé, on peut considérer qu’il s’agit d’un livre d introduction, avec des ouvertures a la fin. Si le format du livre est court, c prétentieux de faire l histoire exhaustive d une région en 100 pages

      Réponse
      • Maud C

        Pourquoi faire un livre exhaustif en 100 page bien sûr que c’est impossibles d’ailleurs c’est pourquoi les collections on étaient inventés plusieurs livre qui traite d’un sujet du début à la fin.
        Maintenant un livre inachevé pourquoi inachevé alors perso je l’achète pas

        Réponse
      • Fabienne D

        L’idée du livre inachevé c’est effectivement une introduction à l’apprentissage, l’apprenant dispose ensuite de liens ou d’une bibliothèque lui permettant de poursuivre, développer et approfondir le thème choisi.

        Point de vue pédagogique 🙂

        Réponse
        • Irene C

          Un livre qui encourage à d’autres lectures pourquoi pas. Mais pas inachevé, j’aime bien refermer un livre en ayant le sentiment d’avoir fait un tour complet sur le sujet même si d’autres pistes restes à explorer.

          Réponse
  19. Maud C

    Pour revenir à ce qui a était dis au début le 3d c’est bien par exemple un livre sur la guerre et pendant des instants crusial on aurait un permettant d’être au coeur du conflit et de voir et comprendre au mieux se qui c’est passé.
    Pareil pour des livres sur le la vie du peuple au fil du temps voir leur intérieur d’habitation entendre leurs façon de communiquer.

    Réponse
  20. Anonyme

    effectivement éviter de juger les évènements de l’histoire avec notre pensée actuelle, mais faire l’effort de se déplacer dans le système de pensées de l’époque où ont eu lieu les évennements

    Réponse
  21. Frederic M

    pardon je rebondissais sur un commentaire d’hier soir : effectivement éviter de juger les évènements de l’histoire avec notre pensée actuelle, mais faire l’effort de se déplacer dans le système de pensées de l’époque où ont eu lieu les évènements

    Réponse
    • Stephane S

      Effectivement,bcp d’actions doivent être lues avec la mentalité de l’époque concernée,les mentalités et valeurs de nos jours ne sont en rien celles des siècles passés

      Réponse
  22. Deborah V

    Pour rendre la lecture d’un livre d’Histoire plus dynamique, il faut insérer des images pour qu’on puisse se plonger plus facilement à l’époque concernée (portraits, peintures, photographies, etc).

    Les frises chronologiques permettent également au lecteur de l’accompagner tout au long de sa lecture et de la rendre plus didactique.

    Aussi, il pourrait être intéressant d’insérer au sein de l’ouvrage un CD-room qui permettrait d’illustrer avec une vidéo les propos du livre (cours film, 30/45 minutes).

    Réponse
    • Irene C

      Je suis très fan des frises chronologiques illustrées.

      Réponse
      • Stephane S

        C’est svt très utile

        Réponse
      • Aude F

        Oui des chronologies illustrées , e visuel permettant d’apprendre ou d’assimiler plus vite que des lignes de texte et pourquoi ne pas l’inclure sous forme de cahier de voyage dans le temps ….Le cahier de voyage étant très tendance actuellement .

        Réponse
    • Marina B

      Oui un livre associé à un Cd
      Prenons par exemple Le livre « L’histoire de la culture au 19siecle  » permettrait par l’intermédiaire du cd de mieux visualiser des œuvres d’art mais aussi écouter des extraits d’œuvres musicales ou d’examiner des patrimoines architecturaux des extraits de piéces de theatres, d’opéras etc etc dans tous ces détails en 3D et ainsi de se plonger plus rapidement d’une façon visuelle et auditive dans la période du 19 et de mieux conceptualiser les différents courants de la période .

      Réponse
  23. Deborah V

    Par rapport aux commentaires soulevant l’obsolescence grandissante du format CD, il pourrait dans ce cas être inséré dans le livre une petite clé USB. Celle-ci permettrait de nous connecter sur notre ordinateur et d’ouvrir des fichiers pour voir plus d’images et/ou des mini-films…

    Réponse
  24. Herve P

    Entre les différents chapitres, mettre des liens vers des ressources, des insolites. Un effort sur la pagination peut rendre la lecture plus agreable

    Réponse
  25. Aude T

    Je verrais bien un livre avec des schémas qui expliquent sur l’histoire de la médecine et pour quoi pas interactif..

    Réponse
  26. Aude T

    Ou des encyclopédies interactives ou raconter l’histoire de chaque pays exemple les civilisations du passées a nos jours. L’histoire doit nous faire voyager, que notre esprit doit aimer voyager a travers la lecture.

    Réponse
  27. Marie Legrand

    Est ce qu’un site en lien avec un livre serait une idée ? Auriez des exemples de sujets qui se prêteraient à ce type de support ?

    Réponse
    • Herve P

      Une newsletter est une idée fréquence mensuelle, sur des thèmes qu’on choisis, avec des liens vers ina France culture, le site de l éditeur, l interview d un réalisateur

      Réponse
      • Aude F

        une sorte de « pinterest de l histoire  » … beaucoup de thématiques toutes reliées à evenement ou date historique

        Réponse
  28. Marie Legrand

    Aucun de vous n’évoque le partage entre lecteurs ? Que pensez vous de cette idée ?

    Réponse
    • Herve P

      Des avis sur le livre en mode amazon oui, mais en parler avec des inconnus c différent

      Réponse
    • Alban B

      Que les sites des éditions proposent des forums? Ce serait intéressant en effet, que possiblement les « historiens en herbe » puissent échanger avec un cadre qui serait celui de la maison d’édition et de « professionnels » et « spécialistes ».

      Réponse
      • Stephane S

        Ce serait en effet une excellente idée qui permettrait à tous les passionnés d’Histoire »pro » ou pas,de se retrouver pour échanger,débattre,revisiter l’Histoire

        Réponse
    • Irene C

      Je trouve l’idée intéressante.

      Réponse
    • Marina B

      Oui en effet, c’est une excellente idée. Ce forum pourrait avoir comme avantage decduynamiser les lecteurs et les pousser vers d’autres lectures et donc vers d’autres horizons . Donc idée enrichissante😀

      Réponse
  29. Marie Legrand

    Allociné donne des interviews du réalisateur Est ce que des interviews d’auteurs seraient intéressantes ?

    Réponse
    • Herve P

      Oui mais une préface est tout aussi utile. La partie personnel pourquoi j’ai écris ce livre, qu’ est ce qu’il y a dans mon.histoire personnel qui résonne oui c intéressant, mais les podcast a la radio sont le bon support.

      Réponse
      • Herve P

        Le risque des.podcast avec plusieurs spécialistes, c’est qu’ils peuvent être trop dans leur délire et oublier qu’il y a une audience,un public pas toujours aussi specialiste.

        Réponse
        • Aude F

          on décroche vite des podcasts je trouve à moins que ce soit tres vivant

          Réponse
    • Aude F

      Cela pourrait effectivement un intérêt pédagogique incitant les plus jeunes a faire des recherches et devenir curieux ..cela pourrait être une bonne passerelle d’échanges entre étudiants ….a voir

      Réponse
    • Aude F

      je verrai plus de donner la parole a des archéologues , des zoologues ou des spécialistes, des conservateurs de musées …. pour étayer le travail de l’auteur et qui dit dit spécialiste dit qu’ils doivent être à portee du tout public .
      C’est juste une manière de partager leur intérêt et aventure par rapport a l’Histoire traitée

      Réponse
    • Marina B

      Oui, ces interviews d’auteurs permettraient d’aller plus loin sur des sujets où /et d’éclaircir des zones d’ombres

      Réponse
  30. Deborah V

    Des interviews d’auteurs seraient très intéressantes, de même que le partage entre lecteurs qui devrait tendre à se développer via des groupes de lectures… Certes un libraire peut nous orienter à choisir tel ou tel livre, mais je suis souvent en manque d’échanges avec d’autres lecteurs. Un/des cercles de lecteurs devrait être créé!

    Réponse
  31. Aude T

    Si il y a des rencontres dans des cafés pour parler d’un livre qui va sortir ou déjà sorti, la différence des forums les gens discutent en face autour d’un verre oud’un café, je trouve cela plus agréable d »échanger en face à face, on apprendre a découvrir des gens par rapport a leurs lectures. Mais sur les forums c’est agréable aussi mais cela reste anonyme.

    Réponse
    • Stephane S

      Forum permettent d’être plus nbx,d’aller plus rapidement à l’essentiel mais au détriment d’une certaine forme de convivialité j’en conviens

      Réponse
  32. Laurent S

    Les QR codes sont pour moi la meilleure solution pour accéder à des contenus multimédia. Le seul équipement nécessaire étant le telephone ou la tablette.

    Réponse
    • Aude F

      Oui vu que l’on va de plus en plus vers la dématérialisation le QR code serait une bonne idée .

      Réponse
      • Herve P

        Il faut regarder la moyenne d’age des lecteurs, pour voir si le flash code touche une bonne partie du lectorat, ce dont je doute

        Réponse
  33. Laurent S

    Ce qui rend immersif la lecture d’un livre est d’avoir des facsimilé de documents, de pouvoir toucher des reproductions d’objet. Un peu comme dans les Editions collector de certain film. Mais il faut que ce soit inclus dans le livre ou dans un coffret contenant le livre.

    Réponse
    • Leslie S

      Avoir des fac-similés est important. Cela permet de rentrer dans l’histoire. D’avoir sous les yeux les sources des historiens.

      Réponse
  34. Aude F

    l’idee de reprendre de grandes historiques et de les présentées comme un journal gazette ou un roman photo pour immerger le lecteur dans le récit .

    Réponse
    • Marina B

      Oui tout à fait agrémenter les explications par des reproductions des photos D.epoque des récits des témoignagesCela à du sens et c’est du conçret’

      Réponse
      • Stephane S

        Mettre un visage sur un nom lorsque c’est possible…

        Réponse
  35. Laurent S

    « La réalité fictive d’un… » pourrait être une série de roman historique rigoureux dans les faits mais permettant de partager ce qu’a été le quotidien d’un personnage fictif. « La réalité fictive d’un fantassin » .., »d’un légionnaire romain »…, « d’un paysans au moyen âge », etc…

    Réponse
    • Aude F

      et peut être a la fin du livre intègrer ou proposer de participer a l’une des missions de l’époque en reprenant un personnage tel un jeu de rôle ou un avatar.

      Réponse
  36. Julia R

    Je pense aujourd’hui, pour ma part, que certains livres d’histoires sont trop ennuyeux… Ils dégagent une image trop formelle et scolaire. Parfois le livre peut nous donner une impression de « mensonge » ou de fausse information. Je suis une lectrice « débutante » des livres d’histoire. Mais j’aimerai parfois avoir des supports numériques combinés aux livres, pour rendre le livre plus attractif, attrayant, palpable et ajouter un peu de crédibilité.
    Pourquoi pas un CD, que l’ont peut visionner au moment ou lit le livre…. Un CD élaborer, avec des chapitres pour rendre le livre vivant. Chapitre 1 à 5 : visionnage d’une partie du CD. Avec des reconstructions 3D.

    Je trouve aussi que les anecdotes sont bien, cela donne un côté mystère dévoilé. Comme ci on était dans l’histoire, plus proche de la réalité. Plus percutante et plus intéressante.

    J’aime aussi qu’il y ai des pièces maîtresses de l’histoire dans le livre.
    Par exemple : des reconstitutions de lettres d’amours, des contrats, des testaments, des pactes, des déclarations signées… C’est très agréable d’avoir des papiers historiques dans son livre. Surtout si le papier est différent des autres pages du livre, cela accorde une respiration au livre et lui apporte un côté précieux.

    Réponse
    • Marina B

      Un livre avec un Cd oui mais aussi des liens internet venant étayer les propos via inha mais aussi INA , histoire en images, le site culturelle ministérielle etc ….photos d’archives témoignages. Du coup, le lecteur est carrément plongé dans la période historique.
      Des liens pour aller plus loin sur les sujets comme un peu les listes dès bibliographie en fin d’ouvrages mais avec des liens internet.
      Je suis d’un tempérament très curieux , du coup mes lectures sont souvent interrompues par des recherches sur internet. Mais j’ai conscience que pour un jeune lecteur, ce n’est pas un réflexe inné. Cela serait très pédagogique. Et aussi très porteur pour Belin car cela ferait exploser l’achat de livres avec ces différents outils😀😀

      Réponse
    • Christophe F

      Effectivement les anecdotes sont un bon moyen de rendre vivant une période de l’histoire, par définition terminée donc parfois ennuyeuse pour les contemporains

      Réponse
      • Aude F

        Des anecdotes reprenant des reproductions de correspondance de l’epoque , des documents d’archives souvent inaccessibles au public …

        Réponse
        • Herve P

          les correspondances sont un support qui parait utilisé par les historiens, mais qu’on ne retrouve pas trop en format original, peut être cela ne sy prete pas trop, mais le fait d’avoir des extrait des « gens de l’époque » c’est pas mal.
          pour la première guerre mondiale, les lettres et le fait qu’elles soient fitrées sont un réservoir inépuisable à mon avis.
          aussi, ce qui a été interdit à un moment est toujours intéressant, car les interdictions en disent tellement sur une époque. j’ai entendu parlé du livre sur la police parisienne écrit à partir des rapports de police déclassifié, le livre a eu un bon echo je crois

          Réponse
  37. Maud C

    Découvrir l’histoire sous forme de jeu vidéo

    Réponse
    • Aude T

      Une plate forme de jeu vidéo, tue le livre mais interactif comme dans certains musées cela est bien pour les enfants, mais pour nous les adultes je suis plus pour livre.

      Réponse
      • Maud C

        Non je suis adultes je serai vraiment pour

        Réponse
        • Florian R

          Je suis OK pour le jeu vidéo, retracer un sujet en particulier, en plusieurs chapitres. Par exemple, retracer la guerre de 100 ans sur plusieurs chapitres avec des missions liées à des faits réels. Cela pourrait attirer les sceptiques de littérature, ouvrir un autre créneau.

          Réponse
    • Aude T

      l’innovation d’aujourd’hui serait un livre interactif, sachant que beaucoup de personne ne peuvent pas accéder a certain endroits et que les non voyants ont aussi accès a tout cela. Dons l »écriture reste la meilleur solution pour tout le monde.

      Réponse
      • Beatrice N

        Tout à fait!

        Réponse
  38. Deborah V

    Très bonne idée également je trouve pour les QR codes!

    Réponse
  39. Alban B

    Peut-être faudrait-il aussi mieux mettre en avant les sources des ouvrages. Avec certes la bibliographie, toujours, mais peut-être aussi un moyen de souligner les lieux ou elles se trouvent. Beaucoup de lecteurs ne connaissent pas forcément des centres importants pour certaines archives et sources de première main, et cela pourrait attiser la curiosité de nombre d’entre eux, et permettre de belles découvertes (notamment lorsque des ouvrages parlent d’oeuvres, de journaux etc. que certains aimeraient « voir en vrai »).

    Réponse
  40. Christophe F

    Le roman est un bon moyen de recouper les faits historiques d’une société à travers un prisme particulier en l’occurrence l’humanisme …..Exemple : « les hommes de bonne volonté » de Jules Romain entre 1932 et 1946 27 volumes quand même !!! mais adapté à la télévision ce qui rend l’histoire bien présente !!

    Réponse
  41. Irene C

    Le format BD est attrayant. Particulièrement pour faire un cadeau à des personnes de mon entourage qui ne liront pas un livre d’histoire. Cela peut être une façon de faire découvrir l’histoire.

    Réponse
    • Herve P

      c’est sûr comme cadeau, le livre c’est risqué, avec un bd on augmente la chance de lecture. mais la bd ne pourra jamais satisfaire un puriste. mais ça participe à un univers

      Réponse
  42. Julia R

    Je rejoins Irene C, je trouve que l’idée de la BD est une forme particulièrement originale et attractive de faire connaître l’histoire. La BD peut toucher toutes les génération. Il est vrai que ci j’avais pu lors de ma scolarité lire quelques BD d’histoire, j’y aurai pris beaucoup de plaisir.

    Réponse
  43. Deborah V

    Je rejoins entièrement ces avis, la BD est un support original et attractif pour initier (à tout le moins) les personnes à lire des livres d’Histoire!

    Réponse
  44. Emilie S

    J’imaginerais bien un système d’abonnement pour une période d’un an, ou couvrant une année scolaire par exemple, laissant les 2 mois d’été pour relire les livres reçus dans l’année et permettant de faire un point sur ceux que l’on souhaiterait recevoir l’année suivante.
    J’avais pensé à un abonnement comme celui que propose l’Ecole des Loisirs à l’école: 10 livres pour une année scolaire, un livre par mois de septembre à juin.
    Nous pourrions recevoir dès la fin de l’été la « compilation » des livres retenus pour l’année et valider la commande, sans obligation de reconduction l’année suivante.
    L’intérêt d’un tel abonnement est financier: des livres récents mais comme commandés en « gros », moins chers qu’achetés en librairie.
    Un résumé de chaque livre est donné lors de la réception de l’offre d’abonnement, de telle sorte qu’il n’y ait pas de surprise.
    Si un tel système était développé, on pourrait rapidement imaginer son succès et imaginer qu’il propose même plusieurs « abonnements » possibles: l’abonnement des férus d’histoire médiévale, l’abonnement des passionnés d’histoire de guerre, l’histoire cantonnée à la France ou L’Europe… bref, le choix pourrait être exhaustif.

    Réponse
  45. Emilie S

    Une idée pour toute la famille, enfin!!!!!!
    Un plateau de jeu à acheter en librairie accompagné de différents livres, à collectionner, proposant une multitude de thèmes. Ces livres sont vendus avec un lot de cartes questions/réponses.
    Ces livres auraient la possibilité de pouvoir être partagés et lus par tous les membres de la famille, quelque soit l’âge.
    Par cela je n’entends pas à ce que les faits relatés soient vulgarisés, mais qu’avec un code couleur par âge, un point d’histoire soit raconté et compris par tous les âges.
    Les livres font le tour de la famille et on se retrouve autour du plateau de jeu, avec un dé, on pose des questions sur les cartes vendues avec le(s) livre(s).
    Au-delà du côté ludique, très important dans l’apprentissage, ce jeu permet de réunir une famille et de partager un bon moment.

    Réponse
  46. Emilie S

    J’avoue aimer dessiner…. gribouiller… peindre…. et les coloriages antistress sont dans nos librairies et cartonnent depuis quelques années maintenant.
    Pourquoi pas un livre avec un système de « coloriage magique » sur la page de gauche laissant apparaître une scène d’histoire connue et sur la page de droite toute l’explication?
    Un adoubement, une scène de combat mythique, …

    Réponse
  47. Florian R

    Faire des livres avec plus d’illustrations, des images historiques récupérés dans d’anciens manuels.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mentions légales
La Boite Créative Sarl
Capital de 5 000 €
Siret : 515 284 44600033 - n° tva : FR46515284446
Activité : Etude qualitative et conseil en stratégie de marques
Représentée par: Valérie Trollé et Marie Velter co-gérantes
Siège : 20 rue Lucien Sampaix 92320 Châtillon
Tél. : 01 72 42 24 66
laboitecreative.com
 
Propriété intellectuelle
Sous réserve des droits éventuels de partenaires de La Boite Créative ou de tout autre tiers, les utilisateurs reconnaissent que le site (comprenant l'ensemble des informations accessibles au titre du Service, notamment sous forme de textes, photos, images, sons, données, bases de données et programmes téléchargeables, y compris la technologie sous-jacente), est protégé par des droits de propriété intellectuelle et/ou autres droits que La Boite Créative détient ou dont elle est autorisée à faire usage.
Les utilisateurs ne peuvent en aucun cas stocker hors session de connexion, reproduire, représenter, modifier, transmettre, publier, adapter sur quelque support que ce soit, par quelque moyen que ce soit ou exploiter de quelque manière que ce soit, les éléments du Site et le Site lui-même sans l´autorisation préalable écrite de La Boite Créative.
Les utilisateurs devront respecter toutes les mentions relatives aux droits de propriété intellectuelle et autres droits de La Boite Créative (ou de tiers) sur le Site et ne pas les altérer, les supprimer, les modifier ou en faire usage sans l'autorisation préalable écrite de La Boite Créative ou autrement y porter atteinte.

 

 
Crédits

Copyright 2017 LBC

Crédits photo : Dmitry Zimin, rvlsoft, Teerapat Seedafong, Lukas Gojda, stillfx, Quino Al sur 123rf.com et Alberto Triano, Luis Llerena, Sebastian Pichler, John Towner sur unsplash.com

Crédits IT : DIVI by elegantthemes.com, Divi Extended Column Layouts by Sean Barton - Tortoise IT, Divi Children by Luis Alejandre, Duplicator by Snap Creek